A Athènes, le théâtre de Dionysos est le plus illustre de tous les théâtres grecs (24). Aux VIe siècles et au Ve siècles, il n'existait que des gradins en bois. C'est dans ce théâtre que furent immortalisées les pièces d'Eschyle, Sophocle, Euripide, Aristophane. Après l'effondrement des gradins en bois, entre 500 et 497, on édifia des gradins en pierre. La cavea pouvait contenir 13 000 spectateurs. L'Orchestra, qui était initialement circulaire, a été transformée sous Néron en un segment de cercle recouvert de dallage en marbre avec, au milieu, un losange en pierres multicolores.


























Enfin le proscenion ( scène ) se composait d'une salle rectangulaire de 46 mètres sur 6,50 mètres avec deux ailes latérales faisant saillie (25). La dernière transformation date de l'époque romaine où l'avant de la scène est poussé jusqu'à la limite de la cavea. Le théâtre de Dionysos finit donc par ressembler à un théâtre romain et l'orchestra servit aux combats de gladiateurs et à des jeux nautiques.































Extrait vidéo Durée 11 sec.
Cette vue éloignée permet de se rendre compte que la forme du théâtre ressemblait à une coquille qui visiblement pouvait contenir un grand nombre de spectateurs.




















Les deux colonnes en haut du théâtre de Dionysos étaient des monuments chorégiques ( chorale ) de l'époque romaine (31); elles devaient supporter des trépieds. Quant au monument flanqué à même la limite des gradins il serait également un monument chorégique de Trasyllos ( 320 av. J.-C.) reconstitué en 1826.